Genève

Salaires impayés sur deux chantiers de l’Etat

SOUS-TRAITANCE • Epaulés par le syndicat Unia, une vingtaine d’ouvriers réclament 200000 francs d’arriérés de salaires.
Une partie des employés lésés ont tenu à faire le déplacement devant le CMU. Jean-Patrick Di Silvestro

Malgré les contrôles, l’histoire se répète. Hier, le syndicat Unia a dénoncé un nouveau cas de sous-traitance abusive sur des chantiers publics genevois. En cause: la société fribourgeoise Alfa Montage SA, active en 2014 sur les chantiers du Centre médical universitaire (CMU) et de la Maternité. Non payés durant plusieurs mois, ses vingt-quatre employés attendent toujours le versement de 200 000 francs d’arriérés de salaires. L’entreprise adjudicataire, Progin SA Métal, également

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion