Actualité

La crise, planche de salut pour la presse?

ESPAGNE • Sept ans de crise ont laminé les médias traditionnels. Suffisamment pour que le journalisme espagnol se rénove, délaissant suivisme politique et info-poubelle?

Pouvoir d’achat en berne, ralentissement économique, investissements anémiques, la crise ne pouvait que lessiver la presse espagnole. Nerf de la guerre, les revenus publicitaires ont particulièrement diminué: tous médias confondus, le chiffre d’affaires a chuté de 26% entre 2007 et 2011. La presse écrite a payé la principale note. Les cinq dernières années ont ainsi vu disparaître plusieurs quotidiens nationaux ou régionaux, mais aussi des radios et des télévisions, parallèlement

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion