Vaud

L’âge d’or de «l’exception vaudoise»

ASILE En 2001, pendant quatre mois, l’église de Bellevaux à Lausanne sert de refuge à neuf Kosovars menacés d’expulsion. Une lutte victorieuse qui en préfigurera une autre: celle des «523».
Entre les requérants volontairement enfermés et le réseau de solidarité Yves Sancey

«C’est incroyable l’énergie que nous avons dû déployer pour obtenir ces permis, pour que les autorités acceptent un état de fait. Ces gens étaient là depuis des années!» Parcourant du regard une panoplie de photos d’époque, l’avocat lausannois et militant Christophe Tafelmacher raconte, accompagné de compagnons d’armes, les 125 jours du refuge de Bellevaux et les luttes victorieuse des années 2000, dans le canton de Vaud, en faveur des requérants

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion