Musique

Judith Holofernes surfe la vague

Brève

POP/ROCK, PARC LA GRANGE (GE) • Le rock allemand se résume pour vous à Scorpions, Nena, Rammstein et Tokio Hotel? Les plus branchés objecteront et citeront Kraftwerk, Einstürzende Neubauten ou encore The Notwist. Mais tout cela date un peu et ne reflète pas exactement le goût de la jeunesse allemande, les 18-35 ans, celle de l’après-réunification. Ce soir, après Deolinda (groupe phare du jeune fado portugais), la scène Ella Fitzgerald du parc

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion