Genève

Un nouveau conflit social se profile-t-il à l’aéroport?

TRAVAIL • Après la dénonciation de la CCT par Dnata, les salariés expriment leurs inquiétudes. Et Pierre Maudet son mécontentement.

Douche froide pour les quelque 400 salariés de Dnata, entreprise d’assistance aux compagnies aériennes (service de piste, acheminement des bagages, etc.) à l’aéroport de Genève. Jeudi, la direction a dénoncé pour la fin de l’année la convention collective de travail (CCT), en vigueur depuis janvier 2011, sans pour autant dessiner les contours du nouveau contrat. L’objectif avoué de Dnata? Réorganiser le temps de travail du personnel. Emmanuelle Joz-Roland, secrétaire syndicale

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion