Vaud

A La Sarraz, les «Bourla-Papey» allument leur premier feu de joie

RÉVOLTE •  En 1802, des paysans volent et brûlent les archives féodales du château des Gingins, premier acte d’un soulèvement historique.
Dans la nuit du 19 au 20 février 1802 WIKIPEDIA/CC

Les campagnes vaudoises grondent depuis quelques temps déjà. La révolution de 1798 et l’instauration de la République helvétique ont bien aboli les anciens droits féodaux, notamment la perception de la dîme et des cens. Mais la liquidation réelle de ces taxes qui étouffent la paysannerie tarde à venir. Pis, elles sont entièrement rétablies, avec effet rétroactif, lors d’un coup d’état réactionnaire en 1800! De ces atermoiements du pouvoir politique, les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion