Genève

«Une vie meilleure pour nos enfants»

FRANCE VOISINE • A la suite de leur expulsion d’un camp près d’Annemasse, vingt-cinq Roms attendent une solution, sur un terrain insalubre, sans eau ni électricité.
Tous les jours JEAN-PATRICK DI SILVESTRO

«Les gendarmes sont venus ce matin. Ils nous ont dit qu’on ne pouvait pas rester ici car le terrain est insalubre. Mais ils ne nous ont pas proposé de solution.» Vetuta a 20 ans. Cela fait cinq ans que cette jeune maman rom est en France, (sur)vivant au rythme des expulsions. La semaine dernière, le campement de Juvigny, près d’Annemasse, qu’elle occupait avec une trentaine de personnes a été démantelé.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion