Genève

«Genève ne tient pas ses engagements»

FRANCE VOISINE • Malgré le refus des P+R en votation ce dimanche, le Grand Genève n’est pas menacé, estiment des associations et des élus français.

«C’est un peu une surprise», réagit Christian Monteil, président du Conseil général de Haute-Savoie, après le refus des Genevois de cofinancer cinq parkings relais (P+R) en France voisine1Soit 831 places, à Valleiry, Saint-Julien, Annemasse (deux P+R prévus) et Veigy, à hauteur de 3,1 millions de francs. Si le Mouvement citoyens genevois (MCG), à l’origine du référendum, se réjouit (lire notre édition d’hier), c’est la soupe à la grimace pour les élus

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion