Solidarité

Brésil: la faillite de l’éducation publique

AMÉRIQUE LATINE • Sixième puissance économique mondiale, le Brésil est toujours à la traîne dans le secteur éducatif. Malversations et abandon scolaire sont invoqués pour l’expliquer. Reportage à Bahia.

«Au Brésil, il existe trois grands domaines où l’argent est détourné depuis des lustres: la santé, l’éducation et les infrastructures publiques. L’ex-président Lula nous a fait rêver lors de son accession au pouvoir en 2002, mais il n’a pas réussi à enrayer la corruption qui annihile les investissements nécessaires à ces trois secteurs», s’insurge Max Rangel, enseignant d’histoire et directeur d’une école publique. Les professionnels du monde éducatif s’accordent pour

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion