Musique

Anna Calvi l’intrépide

La chanteuse et guitariste italo-anglaise brûle d’un feu latin. La scène est son arène, elle sera vendredi au D! Club à Lausanne. Interview.
Anna Calvi l’intrépide
Anna Calvi a été bouleversée par les voix de Maria Callas, Nina Simone, Jeff Buckley. DR
Rock

Lorsqu’elle a déboulé sur la scène britannique, sapée ­comme un toréador androgyne, timbre volcanique et guitare électrique, Anna Calvi a provoqué de grosses secousses telluriques. A un premier album en 2011 d’emblée nominé au prestigieux Mercury Prize (attribué à son aînée PJ Harvey, sans rancune) a succédé l’automne dernier un One Breath au lyrisme encore plus exacerbé. On compare ­souvent Anna Calvi à Jeff Buckley et c’est vrai que l’Italo-Anglaise, minée

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion