Genève

Carton jaune pour le low cost

ENVIRONNEMENT • Entre souci de croissance et réduction des émissions carbones, Genève Aéroport et Noé 21 ont débattu lors de l’AG de l’association des riverains de l’aéroport.

Développer ou ne pas développer le trafic aérien? C’était la question clé du débat engagé jeudi par l’Association des riverains de l’aéroport de Genève (ARAG) lors de son assemblée générale. A ma droite, Marc Mounier, chargé de l’environnement et des affaires juridiques à Genève Aéroport, à ma gauche, Jérôme Strobel, représentant de l’association environnementale Noé 21. Au centre, l’arbitre, Mike Gerard, président de l’ARAG, qui, pour détendre l’atmosphère, a sorti

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion