Suisse

Un Röstigraben? «Oui, mais…»

La carte suisse ressemble étonnamment à celle du 6 décembre 1992, le jour du refus de l’EEE. Selon le politologue Andreas Ladner (photo DR), de l’Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP) de l’Université de Lausanne, la situation est toutefois différente aujourd’hui. Comment expliquez-vous ce Röstigraben? Andreas Ladner: Le 6 décembre 1992, seuls les deux Bâles avaient voté comme la Suisse romande. Aujourd’hui, Bâle-Campagne est dans le camp du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion