Égalité

Les féministes, exclues du débat sur l’avortement?

VOTATIONS • Manquant de représentativité dans les médias, les collectifs féministes dénoncent l’Infrarouge de ce soir.

Une spoliation. Le sentiment est en tout cas partagé dans les milieux féministes. A l’heure du débat public et médiatique sur le financement de l’avortement par la LAMal, objet de votation du 9 février, nombre de militantes ont l’impression de voir leur parole subtilisée au profit de celle des politiciens. Les collectifs féministes de Genève (ALG), de Vaud (CLAC) et de Neuchâtel (Avortement, retour en arrière NON!) en témoignent. «Depuis

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion