Genève

Huit cents morts à Balexert

CINÉMA • L’inauguration du nouveau système IMAX 4D provoque un terrible accident.

Voici presque cent quarante ans que l’on annonce la mort du cinéma. Qui a pourtant survécu à la concurrence de la télévision, de la VHS, du DVD et d’internet, à la disparition des salles indépendantes, puis des multiplexes de moins de vingt écrans. Mais la catastrophe meurtrière dont le megamalltiplexe de Meyrin a été le théâtre samedi pourrait bien sonner le glas de ce qu’on appelait autrefois le septième art.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion