International

Quand la musique endurcit les mœurs

Canons acoustiques, grenades sensorielles, bangs supersoniques, musiques de torture… La panoplie sonore des forces armées est toujours plus sophistiquée. Les explications d’une spécialiste de ces armes «non létales».
Un canon à son de la U.S. Navy. Tucker M. Yates / Wikimedia
Armement

Des trompettes de Jéricho aux haut-parleurs saturés des GI en Irak, des sirènes hurlantes des Stuka nazis aux bangs supersoniques des jets israéliens, du harcèlement sonore au Vietnam à l’usage de la musique comme instrument de torture, le son n’a cessé de s’inviter sur les champs de bataille. Longtemps utilisé pour stimuler les troupes ou pour effrayer l’ennemi, il est devenu aujourd’hui une véritable arme de guerre qui, bien que

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion