Actualité

Une rentrée scolaire sous haute tension

ÉCOLIERS SYRIENS AU LIBAN • Confrontées à une crise majeure due à l’accueil d’enfants syriens, les écoles libanaises abordent une rentrée scolaire qui s’annonce houleuse. Les autorités du pays sont dépassées par cet afflux.

«On ne sait pas ce qu’il adviendra de notre pays la Syrie, mais en attendant, mon fils peut étudier. C’est très important pour son avenir et j’en suis très heureux.» Avec sa famille, Khaldoun a fui la ville de Soueïda (sud de la Syrie) pour rejoindre le Liban et sa capitale, Beyrouth. Tandis que la guerre fait rage sur le terrain et que les négociations diplomatiques sur les armes chimiques

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion