Vaud

La Dolce Vita, l’aïeule des nuits lausannoises

VIE NOCTURNE • La Dolce Vita, club mythique lausannois, est née des contestations des années 1980. Elle est la matrice de la vie nocturne lausannoise actuelle.

Au début des années 1980, la jeunesse s’ennuie ferme à Lausanne. Les bistrots sont rares, les rues vides à partir de 23h et les seuls endroits où l’on peut écouter de la musique et danser sont réservés aux étudiants nantis. La ville est morne, triste. Jusqu’aux premiers éclats de Lôzane Bouge. En 1980 et 1981, des milliers de jeunes Vaudois descendent dans la rue pour affirmer leur ras-le-bol d’une société

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion