Égalité

Les parfums ont-ils un sexe?

ENQUETE • Dans les années 1970, l’arrivée du marketing dans la parfumerie renforce la sexualisation des fragrances. Un diktat qui repose sur des clichés ancestraux.  

Quiconque entre dans une parfumerie traditionnelle trouvera, d’un côté, les parfums pour hommes, et de l’autre, les parfums pour femmes. La séparation est nette. Pas question de mélanger les genres. Même schéma dans les rayons cosmétiques des supermarchés: le savon ultra «girly» hydratant à la rose ne saurait se confondre avec le gel douche fraîcheur marine qui les fera toutes tomber… Partant, le constat est flagrant: les senteurs sont différemment

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion