Notre tradition humanitaire sacrifiée

AGORA ASILE • Maria Bernasconi préconise le rejet de la révision de la loi sur l’asile, soumise aux urnes le 9 juin.

La dernière révision du droit d’asile achève ce qui pouvait rester de la tradition de la Suisse comme terre d’accueil pour les personnes en détresse. Cet ixième durcissement donne une image pitoyable de notre pays à l’étranger: un petit pays riche recroquevillé sur la défense de ses privilèges qui fait tout un fromage avec sa loi sur l’asile, au point de décréter des mesures urgentes. Les chiffres indiquent pourtant que

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion