Scène

Mécanique d’un krach

LAUSANNE • Farce en alexandrins de l’économiste Frédéric Lordon, «D’un retournement l’autre» revient sur la crise de 2008. Décapant.
Pierre Misfud perché sur sa chaise de président et Pierre Spuhler en premier ministre. NORA RUPP

Jamais crise financière n’aura été aussi féconde. En tous cas côté théâtre. Ainsi, après des leçons en porte-à-faux sur la finance (L’Argent: un diptyque au Théâtre Saint-Gervais, lire notre édition du 6 mai 2011), voici l’histoire d’une autre farce tristement réelle. Une farce, ou «comédie sérieuse», comme l’indique son auteur Frédéric Lordon, qui n’aurait rien de drôle si elle n’était aussi un exutoire jouissif à la crise des subprimes dont

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion