International

La seule défaite d’Hugo Chávez

VENEZUELA Le leader de la gauche latino-américaine est décédé mardi. Il laisse un bilan social incontestable et un parcours étonnant. Retour sur un personnage hors du commun.

C’est un Venezuela incrédule qui a appris mardi après-midi la nouvelle tant redoutée: «A 16 h 25 (21 h 55 en Suisse) aujourd’hui 5 mars, est mort notre commandant-président Hugo Chávez Frías après avoir combattu avec acharnement une maladie pendant près de deux ans», a déclaré Nicolas Maduro, vice-président et successeur désigné à la tête des socialistes vénézuéliens. Atteint d’un cancer dans la zone pelvienne, le président vénézuélien était hospitalisé depuis trois mois, d’abord

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion