Actualité

Pro et anti-TGV passent la deuxième

LYON-TURIN • Les chefs d’Etat français et italien se sont réunis hier pour donner une nouvelle impulsion au projet de ligne à grande vitesse. En parallèle, la résistance française au mégaprojet grandit.
Manifestation des opposants au projet du TAV qui s'est tenue à Lyon dimanche 2 décembre 2012. JBM

Les drapeaux au train barré siglé de lettres rouges «No TAV» (TAV signifie treno a alta velocità, train à haute vitesse), flottent sur l’ancienne gare des Brotteaux à Lyon. Quelque 300 personnes se sont réunies afin de démontrer à François Hollande, le président français et Mario Monti, le président du Conseil italien, que le consensus n’existe pas autour du projet de la nouvelle ligne ferroviaire grande vitesse (LGV), mixte voyageur/fret,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion