Suisse

Classes moyennes… inégalités géantes

LUTTE DES CLASSES? • La défense de la classe moyenne «menacée» masque souvent des stratégies de défiscalisation et de mise en cause de l’Etat social par les plus riches. Pourtant, la paupérisation de certaines couches de salariés bien formés, voire très qualifiés, est une réalité. Des prolétaires qui s’ignorent?

On la dit menacée, ployant sous les impôts, les cotisations d’assurance maladie ou la «bureaucratie». La classe moyenne est l’objet des déclarations enflammées des principaux partis politiques, qui prétendent tous – à leur manière – voler à son secours. La stratégie est compréhensible: plus de 80% des Suisses estiment appartenir à cette couche sociale, selon une enquête d’opinion internationale réalisée en 2009. Un syndicat a même décidé d’en faire son cheval de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion