Actualité

Dialectique vénézuélienne

 

Dites «Chávez» dans une soirée (ou «Constitution», avec les Genevois, ça marche aussi) et vous entendrez s’égrener un chapelet de qualificatifs et d’arguments aussi définitifs qu’approximatifs. Petit père du peuple latino-américain pour les uns, clown autocratique pour les autres, le président vénézuélien soulève des passions comme il brouille les repères. Recordman des élections démocratiques gagnées, il doit pourtant sa popularité initiale à une tentative de putsch menée en 1992 contre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion