Musique

L’Ensemble Vide s’invite à l’Arcoop

Le collectif genevois propose trois concerts entre baroque et contemporain.
L’Ensemble Vide s’invite à l’Arcoop
Le bâtiment Arcoop Un théâtre à l’italienne surplombé d’une verrière, dans lequel les loges sont remplacées par des cursives se déployant sur cinq étage. AlLEXANDRE SCHÖNHAUS
Musique

«Court-circuit» à Arcoop. Sous ces allitérations surréalistes se cache une nouvelle série de trois concerts proposée par l’Ensemble Vide, collectif de musiciens, compositeurs, metteurs en scène, plasticiens et chercheurs genevois. Le compositeur Denis Schuler et l’hautboïste Béatrice Zawodnik, qui cherchent à briser le cadre «cérémonial» des concerts traditionnels, organisent des rencontres musicales dans des lieux insolites. A cet égard, le bâtiment Arcoop, fleuron de l’architecture industrielle regroupant des dizaines d’artisans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion