Égalité

La Bolivie punit le harcèlement politique

«La présente loi a pour objet l’établissement de mécanismes de prévention, d’attention et de sanction contre des actes […] de harcèlement et/ou de violence politiques à l’encontre des femmes […].» Le 28 mai 2012, l’Assemblée plurinationale bolivienne adopte la nouvelle loi contre le harcèlement et la violence politiques. Deux mois plus tôt, le corps de la conseillère municipale Juana Quispe, farouche combattante anti-corruption, était retrouvé sans vie. Il portait des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion