Genève

Des médiateurs de choc apaisent les nuits de Vernier

VIVRE ENSEMBLE (II) • Projet pilote mis en place en mars 2011, les correspondants de nuit désamorcent les conflits de voisinage et luttent contre les incivilités.  
Margo Aubert et Alexis Ongolo en discussion avec des jeunes dans la cour Anémone. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO

Un gros «CN» trône sur leurs t-shirts bleu clair. Au début, les enfants du quartier les appelaient Cartoon Network, à l’image de la chaîne de télévision éponyme. Projet pilote à Vernier, les Correspondants de nuit (CN) résolvent les conflits de la commune depuis le 1er mars 2011. Sept jours par semaine, ils sillonnent les quartiers à pied, toujours par deux, pour aller à la rencontre des habitants. Sur appelNuméro gratuit

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion