Écologie

«La bataille est loin d’être gagnée»

RIO+20 • Les droits humains doivent être liés au développement durable et être inscrits dans le document final de la Conférence, estime la haut commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Navi Pillay. Entretien.

PROPOS RECUEILLIS PAR ROUSBEH LEGATIS Pour Navi Pillay, le développement durable doit être fondé sur le respect des droits humains. Un impératif que la haut commissaire de l’ONU aux droits de l’homme va défendre lors de la Conférence Rio +20 qui s’est ouverte aujourd’hui. Entretien. A quel point le développement durable et les droits humains sont-ils dépendants? Navanethem Pillay: Ils sont inextricablement liés. Sans garde-fous, les politiques assorties d’objectifs sur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion