Genève

Les policiers genevois durcissent le ton sans pour autant faire grève

CONFLIT • Face à l’avant-projet proposé par leur magistrate, les syndicats cherchent de nouvelles stratégies pour se faire entendre.
Les policiers genevois ne prévoient «aucune action syndicale» pour l’instant. Leur grogne contre la réforme Phénix n’en perdure pas moins. JPDS

Ils annonçaient un possible retour de la grève. Il n’en est rien: «Aucune action syndicale n’est prévue pour l’instant», a déclaré vendredi Christian Antonietti, président de l’Union du personnel du corps de police genevoise (UPCP). La colère des policiers n’en est pas moins vive, alors que le conflit larvé entre les syndicats et leur ministre de tutelle dure depuis des mois. Si le syndicaliste n’exclut pas de prendre des mesures

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion