Cinéma

Films à vendre ou à laisser

Photo. Faute d’accord avec le vendeur international DR

Le rideau vient de se refermer sur l’édition 2012 de Black Movie, mais le mystère plane encore sur les questions soulevées par sa «section virtuelle», Fantômes: quatre longs métrages asiatiques1 qui n’ont pas pu être montrés, faute d’accord sur le prix de la location avec leurs vendeurs internationaux ou ayants droit. Des prix qui ne cessent d’augmenter. «Par rapport à 2011, pour un même nombre de films projetés, le budget

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion