Actualité

Les Belges aussi se croisent les bras

AUSTÉRITÉ • Cela n’était plus arrivé depuis 1993, une grève générale menée en front commun par les trois organisations syndicales a fait tourner la Belgique au ralenti.
Mobilisation devant la maison du premier ministre belge. Un faux Elio Di Rupo harangue les militants en détournant le discours de l’original: «Avec le courage qui nous caractérise sbz

La réponse des syndicats aux mesures d’austérité concoctées par le nouveau gouvernement ne s’est pas fait attendre. Face aux coupes à hauteur de 12 milliards d’euros prévues par la coalition des socialistes, des démocrates-chrétiens et de la droite libérale, les travailleurs belges ont été très nombreux, hier, à se croiser les bras, bloquant l’activité économique du pays (lire ci-dessous). Si la Belgique avait jusqu’à présent été épargnée par l’austérité qui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion