Cinéma

Les cinéastes africains jouent à saute-frontière

GENEVE • Ce week-end, dans les salles du Grütli, un nouveau festival d’origine new-yorkaise célèbre les cinématographies africaines expatriées.
Besouro raconte l'itinéraire d'une légende de la culture afro-brésilienne des années 1920. DR DR

Evoquez les cinématographies d’Afrique et voilà que les clichés abondent: elles seraient pauvres, inexistantes, ou auraient même disparu. Reinaldo Barroso-Spech et Diarah N’Daw-Spech rejettent ce constat trop réducteur. A New York, ce couple cubain et malien a mis la diversité bien réelle des cinémas d’Afrique au cœur de l’African Diaspora Film Festival. Né en 1993, l’évènement est devenu incontournable pour voir et débattre du meilleur des cinématographies africaines. Quels que

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion