Cinéma

Le nouveau directeur des salles du Grütli veut plus de moyens

GENEVE • Nommé à Cannes quatre mois après son arrivée aux Cinémas du Grütli, Edouard Waintrop se plaint de ne pouvoir réaliser ses ambitions.

Edouard Waintrop suscite bien des convoitises dans le monde du cinéma. Quatre mois après avoir repris la direction des Cinémas du Grütli, ex-CAC Voltaire, cet ancien critique de films, qui a dirigé le Festival international de films de Fribourg de 2007 à 2011, se voit propulsé à la tête de la Quinzaine des réalisateurs, une section parallèle du Festival de Cannes. Aussi cette prestigieuse nomination suscite-t-elle quelques interrogations du côté

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion