Cinéma

Federico Fellini, ce génie magicien

LAUSANNE L’été sera fellinien: une grande exposition au Musée de l’Elysée et une rétrospective à la Cinémathèque suisse célèbrent le réalisateur italien. L’actrice Anouk Aimée se souvient.
Anouk Aimée au festival de Cannes en 2000. Georges Biard/CC

Sa silhouette sensuelle et élégante, son regard noir intense, amoureux ou évanescent ont imprimé les films des plus grands cinéastes français et italiens. C’est Federico Fellini, toutefois, qui éveille la passion d’Anouk Aimée pour le cinéma et le métier d’actrice lorsqu’il lui offre le rôle de la belle nocturne et mélancolique Maddalena dans La Dolce Vita. La Française retrouvera le cinéaste italien deux ans plus tard sur Huit et demi:

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion