Genève

Interdiction de fumer: déjà du positif

SANTÉ PUBLIQUE A Genève, les hospitalisations pour des problèmes respiratoires ont baissé de 19% à la suite du bannissement de la fumée dans les lieux publics.
Pour le conseiller d’Etat Pierre François Unger Jean-Patrick Di Silvestro

Dix-neuf mois après son entrée en vigueur, l’interdiction de la fumée dans les lieux publics produit déjà des effets bénéfiques sur la santé des Genevois. Une étude présentée hier par le Département des affaires régionales, de l’économie et de la santé (DARES) démontre notamment une baisse «très significative» des affections respiratoires. Les autres maladies liées au tabagisme passif diminuent également. «Ces résultats justifient les mesures prises pour protéger la santé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion