Scène

Steven Cohen, aux frontières du temps retrouvé

FESTIVAL EXTRA • A Annecy, avant Genève, la création de l’artiste sud-africain traverse le temps au rythme d’une vieille femme humble et usée.

Les premiers pas sur scène de Nomsa Dhlamini, la nourrice de l’artiste sud-africain Steven Cohen, âgée aujourd’hui de 90 ans, renvoie immédiatement aux origines de l’humanité. Une vidéo tournée sur le site patrimonial de l’Unesco The Cradle of humankind (le berceau de l’humanité), à une cinquantaine de kilomètres de Johannesbourg, la montre en chasseuse-cueilleuse de la préhistoire, et dialogue avec la scène tout au long ou presque de la performance.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion