Neuchâtel

Energizer sommé d’améliorer les conditions de son plan social

LA CHAUX-DE-FONDS – La fermeture du site de l’entreprise Energizer ne fait plus aucun doute, selon le syndicat Unia. Les négociations pour permettre d’accompagner au mieux les employés sont difficiles.

La fermeture du site chaux-de-fonnier du groupe électronique américain Energizer se précise, même si les autorités communales et cantonales veulent encore croire au miracle. Pour le syndicat Unia cependant, les jeux sont faits, et tout est mis en oeuvre pour que les deux cent vingt-six employés concernés puissent bénéficier d’un plan social et d’accommodements propres à atténuer le choc économique de leur prochain licenciement. Le conseiller d’Etat Thierry Grosjean et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion