Actualité

L’ONU accuse un Genevois d’avoir dirigé un escadron de la mort

GUATEMALA – Les autorités guatémaltèques ont lancé un mandat d'arrêt contre leur ancien chef de la Police Erwin Sperisen, un double national réfugié à Genève.

«El Vikingo» est réapparu. Erwin Sperisen, ancien chef de la Police guatémaltèque, était bel et bien à Genève comme le suspectaient les défenseurs des droits humains1. Démissionné en 2007 à la suite d'un énième scandale et recherché par la justice, ce double national a convoqué l'ATS hier au siège du Parti évangélique suisse, dont il est membre de la section genevoise, pour clamer son innocence. La Commission internationale contre l'impunité

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion