Actualité

DES OPPOSANTS FONT «TABLE À PART»

Refusée par les autorités boliviennes, une «table 18» se tient en dehors du site officiel de la Conférence. Ici, la belle image d’une Bolivie vertueuse est quelque peu ébréchée. Sous les auspices de mouvements écologistes et indigènes boliviens s’y débattent des thèmes qui demeurent «tabous» pour le gouvernement. Méga-projet d’infrastructures de transports qui couperaient en deux des communautés indigènes amazoniennes situées dans des zones écologiques aussi riches que délicates, exploitation

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion