Cinéma

De bruit et de fureur

CINÉMA Dans «White Material», la caméra brute et envoûtante de Claire Denis fait écho à l’écriture ciselée et vénéneuse de Marie NDiaye. Un cocktail explosif.
De bruit et de fureur
Isabelle Huppert dans «White Material» de Claire Denis JMH DISTRIBUTIONS
Cinéma

Un duo formé par Claire Denis et Marie Ndiaye? Avec d’un côté un art de l’image transcendant la grammaire et de l’autre, une maîtrise du mot mêlant le sublime à l’asphyxie. Le quinzième film de la réalisatrice de Chocolat et Trouble Every Day, coécrit par le prix Goncourt 2009 (Trois femmes puissantes), ne pouvait que présager le meilleur. Bien sûr, si on ose le malaise à s’en tordre les viscères.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion