Histoire

Il y a cent ans, l’assassinat de Francisco Ferrer

ESPAGNE – Le pédagogue anarchiste, créateur de l’Ecole moderne, avait été condamné à mort par les autorités du royaume d’Espagne. Il défendait une école qui rende possible l’émancipation totale de l’individu.

Il y a cent ans jour pour jour, à l’aube du 13 octobre 1909, dans les fossés du fort de Montjuich à Barcelone, le pédagogue libertaire et rationaliste Francisco Ferrer i Guardia tombe sous les balles assassines du royaume d’Espagne aux cris de «Je suis innocent. Vive l’Ecole moderne!» A la suite d’un procès sommaire, il a été condamné à mort comme prétendu responsable des troubles politiques et sociaux de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion