Histoire

Les souffrances du monde ouvrier occultées

Treize morts et de nombreux blessés graves à Genève, ce bilan humain de l’explosion de l’Usine à gaz ne peut pas ne pas faire penser à la fusillade du 9 novembre 1932, même si cette dernière fit plus de blessés. Il est bien sûr réjouissant qu’une mémoire de la fusillade de 1932 soit entretenue par la gauche genevoise. Mais pourquoi en va-t-il tout autrement pour l’Usine à gaz? Est-ce le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion