Actualité

Pas de récession pour le commerce des diamants de la guerre

ZIMBABWE – Un rapport accablant dénonçant la corruption et les abus dans les mines demande l’intervention de l’ONU. Le Processus de Kimberley, censé garantir les diamants «propres», mis en cause.

L’industrie du diamant est dans une mauvaise passe. Le Processus de Kimberley, le système de certification qui vise à éliminer du marché mondial «les diamants de la guerre», est décrié par ceux-là même qui l’ont créé. Tandis qu’un rapport accablant, publié en mars 2009 et intitulé Le Zimbabwe, les diamants et le mauvais côté de l’histoire, dénonce la corruption et les graves exactions dans les mines au Zimbabwe. L’étude conclut

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion