Histoire

Une réhabilitation et un dictionnaire

Il ne s’agit pas de refaire l’histoire, ce qui serait absurde. La nature abusive des décisions prises par les autorités militaires suisses n’est pas effacée. Elle reste une donnée historique susceptible de nous faire réfléchir sur la culture politique et la mentalité des élites helvétiques. Mais il s’agit d’un acte de reconnaissance à l’égard des derniers condamnés survivants et des familles de ceux qui ne sont plus là. Reconnaître un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion