Histoire

Castellion contre Calvin, la liberté contre l’autorité

L’auteur met en exergue la figure courageuse de Castellion, qui a eu l’audace, au XVIe siècle, de dénoncer Calvin au nom du respect de la vie, «parce qu’il n’y a pas de commandement divin ou chrétien qui ordonne la mort d’un homme». Et pour qui «on ne saurait imposer à personne une conviction». Il dresse aussi un portrait peu flatteur de la société calviniste genevoise, avec son régime de terreur,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion