Actualité

«L’indépendance du Kosovo peut empêcher l’arrestation de Mladic»

INTERVIEW – Ancienne procureure du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, la Tessinoise Carla Del Ponte analyse les défis de la justice à la lumière de l’actualité dans les Balkans.

En tant que procureure générale du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), Carla Del Ponte a passé ces huit dernières années à traquer les criminels de guerre. Avant de passer le relais, en décembre dernier, au Belge Serge Brammertz. Aujourd’hui ambassadrice de la Suisse en Argentine, elle revient sur son parcours et analyse la nouvelle donne dans les Balkans à la suite de la proclamation d’indépendance du Kosovo. Entretien. Comment

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion