Égalité

Excision: davantage de questions que de réponses

COLLOQUE A GENEVE – Comment les migrantes victimes de mutilations génitales sont-elles prises en charge à l’échelle du canton? Etat des lieux.

«L’aspect médical est simple à comprendre, c’est l’aspect culturel de l’excision qui pose problème aux médecins.» En ces termes, Pierre-Alain Schneider, président de l’Association des médecins de Genève, prenait part à l’ouverture du colloque sur les mutilations génitales féminines, organisé la semaine dernière par le Service genevois pour la promotion de l’égalité1. L’occasion, pour les professionnels de la santé, de s’interroger sur les questions de prise en charge et de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion