Le racisme ne passera pas par nous

DEBAT – SOS Racisme répond aux critiques contre le débat qu’elle organise aujourd’hui à Lausanne entre Jean-Michel Dolivo et Oskar Freysinger.

Lutter contre le racisme suppose, avant toute chose, de défendre au quotidien les personnes qui le subissent. Est-ce une faute de discuter avec un de ceux qui le provoquent? Les autorités suisses n’ont prévu qu’une seule arme pour combattre le racisme: la dénonciation pénale. Pour elles, le racisme ne serait qu’un délit. Se rend-on complice en parlant avec un délinquant? Cette question est-elle pertinente alors que l’UDC a impunément collé

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion