Genève

Administrateur aux SIG, Eric Stauffer risque l’exclusion

GOUVERNANCE – L’exécutif décidera si le député Eric Stauffer peut siéger au conseil d’administration des Services industriels.

Le ton monte. Le conseil d’administration des Services industriels genevois (SIG) a décidé hier «de porter à la connaissance du Conseil d’Etat les agissements de M. Eric Stauffer». En clair, il a dénoncé l’un des siens à son autorité de surveillance. Mais il n’est pas allé aussi loin que le souhaitait son bureau, qui demandait la suspension pure et simple durant l’enquête du député populiste. Petit retour en arrière: il

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion