Genève

Un requérant tente d’éviter l’expulsion par un geste de désespoir

ASILE – La tentative de suicide d’un requérant kurde à Genève révèle la pression insoutenable subie par cette population. Et les dépressions augmentent.

François[1], requérant kurde, a dû être hospitalisé plusieurs jours après avoir ingéré une quantité importante de médicaments, il y a deux semaines. Avec sa famille, il avait épuisé tous les recours contre le rejet de leur demande d’asile et la décision d’expulsion était tombée fin octobre. François voyait-il la mort comme seule issue possible ou essayait-il d’influencer la décision de l’Office fédéral des migrations par son acte désespéré? Sa tentative

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion